Le score du maillage interne est une métrique propriétaire d’InLinks. Elle représente en pourcentage les opportunités des liens internes manquées. Nous la calculons comme suit :

A formula for Internal Linking Score
HardCodedLinks=Liens contextuels déjà présents sur le site ; LinksOpportunities=Liens ajoutés par InLinks (et implémentés via JavaScript)

Cette métrique est importante pour le SEO. Les opportunités du maillage interne sont manquées à 82% selon une étude conduite par Inlinks. Cette étude s’est basée sur 5000 sites web qui recherchent activement des pages cibles pour les opportunités des liens internes. Google indique clairement l’importance d’une bonne architecture des liens internes.

Un simple score en pourcentage

InLinks utilise le score de liens internes pour déterminer dans quelle mesure les sujets cibles sont reliés entre eux sur le site. Plus le pourcentage est élevé, meilleur est le maillage interne de cette page. L’utilisation du JavaScript d’InLinks pour insérer les liens manquants peut faire passer immédiatement le score de liens internes d’une page à 100 %.

Le score synthétise les liens vers les pages qui se sont vu attribuer au moins un sujet cible. Il ne peut analyser que les liens provenant de pages qui ont été ajoutées à un projet InLinks. Les pages qui ne sont pas incluses dans un projet ne seront pas explorées ou analysées et aucun lien ne sera vu (ou créé) à partir de ces pages par InLinks.

Lorsqu’un utilisateur d’InLinks définit le sujet pour lequel une page est censée être classée, InLinks peut trouver toutes les autres mentions du sujet sur le site. Cela permet à InLinks de déterminer toutes les pages contextuellement pertinentes qui doivent être liées à la page cible et dans quel contexte (où sur la page). En même temps, InLinks examine les liens codés en dur déjà présents sur le site. InLinks les comprend pour ne pas dupliquer les liens déjà présents. InLinks est capable de fournir une analyse des lacunes (et à l’échelle un simple score) qui indique dans quelle mesure les liens internes sont optimisés pour chaque page cible.

Cela apparaît dans l’onglet ‘Links’ pour tout projet sur InLinks.

Ressources complémentaires

Cette page est dédiée à la réservation d’une session de démonstration en Français pour la plateforme Inlinks (durée de 30 minutes), voici les avantages de réserver une démonstration avec notre équipe:

  • Si vous optez pour un compte payant sur Inlinks après avoir participé à une session de démonstration, nous vous remboursons votre premier mois d’abonnement (à hauteur de 200$)
  • Découvrez comment rapidement configurer votre projet sur InLinks afin d’automatiser les liens internes et le schema de votre site web
  • Découvrez en direct comment s’effectue l’audit de contenu sur Inlinks afin d’optimiser votre contenu d’un point de vue des entités
  • Nous couvrirons tous les points relatifs au code Javascript d’Inlinks qui permet l’automatisation des liens internes et du schema
  • La session de démonstration d’Inlinks est totalement GRATUITE et sans engagement

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour réserver votre session

Cliquez ICI si vous souhaitez une session de démonstration en Anglais.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-6-1024x1024.png
Graphe de connaissances construit avec InLinks.net

InLinks peut désormais créer des graphes de connaissances catégorisés de sites Web entiers en quelques clics seulement. Il s’agit d’une amélioration des Topic Maps (Cartographie de sujets) lancées en décembre 2020 qui montrent les sujets manquants dans le contenu au niveau de la page. Le graphe de connaissances explore autant de pages de votre site que vous nous le demandez (les 20 premières pages sont gratuites). Il utilise ensuite notre propre analyseur NLP pour cartographier le contenu de l’ensemble du site et le catégorise par verticalité. Il utilise également le NLP de Google pour déterminer les lacunes de ce dernier.

Graphes de connaissances organisés par catégorie, et non par structure de menu

Le graphe des connaissances est un processus qui peut réellement vous aider à communiquer beaucoup plus efficacement avec les publics ciblés. Si vous ciblez des profils différents avec des messages différents, le processus de graphe de connaissances peut également vous aider à affiner le marketing de contenu entre les différents publics. Dans des circonstances normales, de telles variations autour des thèmes de contenu peuvent entraîner une cannibalisation, mais combinée à l’automatisation des liens internes d’Inlinks, la cannibalisation est résolue car les moteurs de recherche reçoivent des signaux constants indiquant quelle page est la principale page de base pour n’importe quel sujet lorsqu’elle est vue indépendamment de ces profils.

Faisons un zoom sur l’un des graphes de connaissances et examinons la catégorisation. Dans l’exemple ci-dessous, nous examinons le graphe de connaissances actuellement créé à partir du site Inlinks.net lui-même. Nous y trouvons des sujets discutés sur le site que nous classons dans la catégorie « Marketing et publicité ». J’expliquerai plus loin les codes de couleur, mais l’idée intéressante ici est que nous pouvons maintenant facilement voir si le public intéressé par le « Marketing et la publicité » reçoit du contenu autour des bons types de messages pour notre produit.

Knowledge Graph Map Detail

Dans l’ensemble, je suis assez satisfait ici. Les sujets sont relativement ciblés. Cependant, je peux faire mieux. La première chose que je peux faire est d’utiliser le code de couleurs pour voir où j’ai omis de parler des sujets dans les titres des pages et je peux également séparer les sujets principaux des sujets secondaires.

Graphes de connaissances interactifs

La deuxième chose que je peux faire ici est d’examiner le texte de chaque thème et de voir QUELLES PAGES mentionnent chaque thème. À partir de là, je peux également sélectionner la page qui doit constituer mon contenu de base. Ce faisant, je laisse toute la puissance d’InLinks entrer en action, car le système génère ou modifie le schema de contenu et injecte le nouveau schema directement dans la page Web. Ensuite, Inlinks recherche le texte d’ancrage pertinent pour toutes les autres mentions du sujet et construit des liens internes, en injectant automatiquement les liens directement dans chaque page de votre site.

Un outil puissant, je pense que vous serez d’accord ?

Les Problèmes que le Graphe de Connaissances tente de Résoudre

  1. Pour la toute première fois, vous pouvez voir, au niveau d’un site, les différences entre les entités signalées par Google et celles qui lui échappent.
  2. Découvrez les sujets qui sont ou ne sont pas abordés sur le site.
  3. Grâce à cette carte interactive, il est également beaucoup plus facile qu’auparavant de faire des associations de pages
  4. Le codage couleur est idéal pour les utilisateurs qui préfèrent les repères visuels aux listes de sujets textuels déjà utilisés par InLinks.

1 : Voir les différences entre les Entités que Google signale et les Entités qui échappent à Google

Lorsque nous construisons le graphe de connaissances, nous exécutons non pas un, mais DEUX algorithmes NLP sur le contenu. Le premier est notre propre API NLP, qui est extrêmement efficace pour faire apparaître des entités ou des sujets dans le contenu. Le second est l’API NLP de Google, qui ne signale pas les entités à moins d’être certain qu’elles sont pertinentes pour le contenu. C’est la première fois qu’un outil, pour autant que je sache, est capable de montrer de façon démontrable quelles entités Google POURRAIT détecter mais ne le fait pas au niveau du site ! Pour illustrer cela, nous avons mis en vert le texte de tous les sujets que Google DOIT signaler. Nous pouvons constater une différence marquée entre un contenu SEO bien écrit et un contenu moins bien écrit. Prenons l’exemple de Moz par rapport à InLinks. Le contenu de Moz est tout simplement MEILLEUR que le nôtre, pour le moment. Nous travaillons là-dessus !

2 : Voir quels sujets sont ou ne sont pas discutés sur l’ensemble du site.

Il est souvent difficile de voir quels sujets sont ou ne sont pas abordés sur un site Web. Mais il est BEAUCOUP plus difficile de voir quels sujets peuvent être importants dans le texte d’un site Web, qui n’est jamais apparu dans un titre de page. Il est également difficile de relier facilement un sujet avec les pages sous-jacentes qui parlent du contenu. Cela pourrait être facile page par page, mais Google a déclaré son intention d’évoluer vers une indexation par passage. Je comprends que cela signifie que Google va commencer à comprendre qu’une page de contenu peut comporter plusieurs sections et que chacune d’entre elles peut être distincte. Il est possible qu’une section du contenu d’une page fasse autorité dans un domaine très précis, mais à moins que Google ne sépare ce passage du reste de la page, il est difficile de mettre ce contenu en avant au bon moment. Avant l’indexation par passage, Google semble mettre en évidence des extraits de contenu dans une page, mais je m’attends à ce que ce facteur de classement soit beaucoup plus puissant lorsque l’indexation par passage sera déployée.

3 : La carte interactive permet également de rendre les associations de pages beaucoup plus faciles qu’auparavant.

4 : Le codage couleur est idéal pour les utilisateurs qui préfèrent les repères visuels.

Legend for Knowledge Graph

Les sujets du graphe des connaissances sont organisés en catégories, comme « science » ou « économie ». Les catégories sont signalées par un cercle gris/bleu clair. Les cercles bleu foncé montrent les sujets trouvés dans les titres des pages de contenu. Le cercle vert « Sujet cible » montre les sujets que vous avez associés à une page clé de votre site. VOS SUJETS LES PLUS IMPORTANTS DOIVENT ÊTRE EN VERT. Les sujets secondaires sont en jaune et sont généralement moins importants.

associate topic to page
Cliquez sur le texte d’un sujet en bleu pour l’associer à une page de votre site web.

Il existe un autre indice visuel, à savoir que le TEXTE des rubriques qui sont également repérées par Google est en vert. Ainsi, une optimisation web PARFAITE n’aura pas seulement les sujets les plus importants avec des points verts, mais aussi du texte vert. Nous ne pouvons pas forcer Google à reconnaître les thèmes, mais nous automatisons le schema pour faire une forte suggestion à Google. Ainsi, pour transformer un sujet BLEU en un point vert, cliquez sur le texte du sujet et attribuez-le à une page. Attention toutefois à ne pas tout associer… votre site doit être orienté vers une ou deux catégories la plupart du temps.

Graphe des connaissances et marketing de contenu

Bien sûr, la cartographie de votre contenu est un excellent préalable au marketing de contenu. Je me souviens qu’à l’époque où j’étais consultant en référencement, nous déployions une stratégie de contenu recommandée qui utilisait les volumes de mots clés et les mesures de difficulté de ces derniers pour trouver les possibilités les plus intéressantes. À l’époque, cependant, il n’y avait pas d’outils dont je me souvienne qui mettaient en évidence les idées de contenu qui avaient DÉJÀ été écrites. Savoir cela, ou être capable de voir ces sujets existants rapidement et visuellement peut aider à se concentrer sur le NOUVEAU contenu qui doit être écrit et le contenu EXISTANT qui doit être audité.

Mettre en place des audiences cibles

L’audience intéressée par un sujet dans un contexte donné peut également être intéressée par un contenu très différent de celui d’un segment de marché différent. La plupart des sites Web structurent leur contenu en fonction de la navigation sur le site, ce qui peut être problématique car le parcours du client est souvent différent. Cette façon de cartographier le contenu ouvre la voie à de nouvelles stratégies de contenu, qui peuvent être fondées bien davantage sur l’écosystème propre au client. Par exemple, en créant cette page, j’ai remarqué, grâce à notre outil d’audit de contenu, que les SERPs sont orientés autour de la catégorie « Marketing et publicité », bien que les « plus gros » sujets concernent les affaires et la société.

Comment trouver ou construire un graphe de connaissances

Il est extrêmement facile de trouver ces graphes ou de créer les vôtres. Si vous avez déjà un projet sur InLinks.net, cliquez sur le bouton  » Graph « , puis sur  » Knowledge Graph « . Il sera déjà construit. Cependant, gardez à l’esprit que le graphe n’est construit qu’à partir des pages ajoutées dans le projet. Si vous souhaitez une vue plus profonde et un graphe de connaissances plus riche, il vous suffit d’ajouter plus de pages dans le projet. Vous pouvez construire des graphes pour un maximum de 20 pages gratuitement, mais les exemples de cet article ont eu près de 280-200 pages crawlées et analysées.

Il suffit d’une ligne de code javascript sur votre site web pour qu’InLinks vous fasse gagner des centaines d’heures sur des tâches que peu de propriétaires de sites web ont le temps d’effectuer. L’ajout du code est l’étape la plus importante du processus d’intégration. Cette page explique comment ajouter le code et présente nos politiques strictes sur ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire avec le code.

Note : La vérification du code s’effectuera immédiatement, mais le code ne s’exécutera pas tant que vous n’avez pas associé un sujet à au moins une page

La version courte

Lors de votre inscription, vous recevrez une ligne de code, que nous vous recommandons de placer dans la section de bas de page de votre site web, afin que la ligne de code s’exécute sur toute page qui se charge sur votre site. Le script ressemblera à ceci :

Exemple de code JS fourni par InLinks

Cette page couvre

  • Les raisons d’ajout de notre code JS
  • Comment installer le code
  • Comment vérifier le code
  • Que faire quand le code n’est pas visible
  • Soucis avec le plugin WP Rocket sur WordPress
  • Installation sur les sites Wix
  • Installation sur les sites Ezoic
  • Points relatifs à la sécurité et à la confidentialité

Les raisons d’ajout de notre code JS

Le code aide InLinks à gérer les liens internes de votre site et à ajouter le balisage Schema à vos pages web.

  • Il ne collecte aucune donnée personnelle (pas même les numéros IP) des utilisateurs. Vous ne devriez pas avoir besoin de mettre à jour les GDPR ou les politiques de confidentialité.
  • Il ne créera pas de liens vers des SITES EXTERNES. Si (à l’avenir) il s’agit d’une fonctionnalité demandée, chaque lien externe sera saisi par l’utilisateur.
  • Cela ne ralentira pas votre site. La latence du code est extrêmement faible.
  • Il ne nécessite qu’une seule ligne de code JS sur chaque page.
  • Pas de ralentissement côté serveur car le code JS est interprété par le navigateur. Votre site pourrait devenir plus rapide
  • Très peu de latence
  • Les liens sont intégrés dans les paragraphes de texte. Vos barres de navigation ne seront pas affectées.
  • Les liens internes sont créés sans autre code, les ancres utilisent la correspondance exacte, les synonymes et les fragments de phrases.
  • Les liens internes & le schema sont entièrement interprétés par Google

À tout moment, vous pourrez voir le code qui est exécuté.

Où trouver le code

Si la configuration de votre site n’est pas encore terminée sur InLinks, vous pourriez trouver le code en vous connectant à votre compte et en sélectionnant le projet pour votre domaine. Sinon, le code se trouve dans l’onglet « Links ».

NOTE: Le code JS est également envoyé par email vers l’adresse que vous avez utilisé pour créer votre compte sur InLinks.

Étape 1 :

This image has an empty alt attribute; its file name is image-1024x413.png
Cliquez sur le nom du projet n’ayant pas encore le code JS d’InLinks (marqué ‘Inactive’)

Étape 2 :

This image has an empty alt attribute; its file name is image-1-1024x518.png
Accédez à la partie ‘Links’ pour trouver le code JS

Si vous n’êtes pas un développeur (ou même si vous l’êtes !), alors vous utilisez peut-être WordPress pour gérer votre site web. Si c’est le cas, il existe de nombreuses façons d’ajouter le code. Par exemple, installez le plugin « Insert Headers and Footers » ou le plugin « Header and Footer Scripts » et ajoutez le code dans la section de pied de page. Pour ce faire, procédez comme suit :

  • Accédez à l’admin WP de votre site
  • Sélectionnez ‘Plugin’ (ou extensions) ensuite ‘Ajouter un nouveau’
  • Dans la barre de recherche, tapez ‘Header and Footer‘ et sélectionnez le plugin qui a le plus d’évaluations et le plus grand nombre d’installations.
  • Suivez les instructions sur l’écran pour rendre le plugin actif et pour ajouter le script.

Résolution d’erreurs techniques

Lorsque le code est ajouté, la vérification devrait se faire immédiatement sur votre compte InLinks après l’installation. Si ce n’est pas le cas, vérifiez les points ci-dessous:

1 : Vérification de l’ajout du code

Nous avons un bouton qui vérifie si le code est ajouté sur l’onglet « Links » de votre projet. Si nous ne trouvons pas le script, voici quelques problèmes courants et quelques corrections.

Pour vérifier manuellement, n’utilisez pas « Viewsource » pour localiser le code, car vous devez inspecter le code restitué, et non la source. Utilisez plutôt le bouton « Inspect » dans Chrome (clic droit sur la page, « inspect ») ou « Inspect Element » dans Firefox. Vous devez vérifier cela :

  • jscloud.net est dans la page en utilisant « CTRL+F » pour trouver le code
  • Le code se trouve en bas de page
  • Le numéro d’identification utilisé est le même que celui de votre projet. Il s’agit d’un numéro à quatre ou cinq chiffres.

Si vous souhaitez nous demander de vérifier manuellement, veuillez envoyer une demande via le chat d’assistance.

2 : Avez-vous choisi au moins une « association de sujet » ?

This image has an empty alt attribute; its file name is image-7-1024x308.png
Associer un sujet pour au moins une page

Notre système de vérification ne se limite pas à vérifier le code brut. Il restitue également la page pour s’assurer que les bots peuvent voir le schema qui est généré. Pour ce faire, vous devez ‘associer‘ au moins UNE page à un sujet. Une « coche » verte apparaîtra alors également à côté de la page sur le tableau de bord du projet. Pas de coche verte ? Vérifiez d’abord cette étape.

3 : Bloquez-vous notre Crawler ?

Vérifiez si :

  • L’adresse IP 199.16.129.36 n’est pas bloquée par votre pare-feu (le mieux serait d’autoriser cette adresse IP, afin que nous puissions voir et analyser votre contenu).
  • L’agent utilisateur « inlinks » n’est pas bloqué par votre site

4 : JQuery fonctionne-t-il ?

Si tous les points cités plus haut ne semblent pas fonctionner, nous serions heureux de faire la vérification. La prochaine chose que nous sommes susceptibles de vérifier est de savoir si jQuery est lancé. Une façon de le faire est d’insérer cette ligne immédiatement avant notre ligne de code :

<script src = "https://ajax.googleapis.com/ajax/libs/jquery/3.2.1/jquery.min.js"></script>

Veuillez nous faire savoir si cela a résolu le souci. Nous voulons savoir si nous pouvons améliorer ces conseils de résolution.

Cela est souvent dû à un plugin qui met du code en cache. Lorsque vous vous déconnectez de WordPress, le code n’est souvent plus visible. Vous pouvez désactiver temporairement les plugins pour voir lequel, mais pour de nombreux cas, un plugin courant est WP Rocket. Si c’est le cas, cela résoudra le problème : https://docs.wp-rocket.me/article/915-find-the-right-js-files-to-exclude-from-optimization. Le fichier que vous devez exclure est https://jscloud.net/x/***/inlinks.js où les étoiles sont spécifiques à votre version du code.

Veuillez nous contacter sur le chat si le code n’est toujours pas reconnu par nos systèmes. Si nous ne pouvons pas lire le code avec notre robot, nous pouvons le vérifier manuellement et le mettre en ligne pour vous.

Installation via Google Tag Manager

Si vous êtes une agence, il est probable que vous n’aurez pas accès au site lui-même, mais vous aurez peut-être accès à Google Tag Manager. Vous pouvez l’utiliser pour insérer le code. Voici une bonne explication sur la manière de procéder.

Installation sur les sites Wix

  1. Ouvrez les paramètres et cliquez sur « Tracking & Analytics ».
  2. La page devrait s’ouvrir comme suit : voir les images ci-dessous.
  3. Cliquez sur « + Nouvel outil », puis cliquez en bas sur « Personnaliser ».
  4. Collez le code JavaScript dans la case du haut. Veillez à sélectionner « Body-End » en bas de la page.
This image has an empty alt attribute; its file name is image-3.png
Installation du code sur Wix
This image has an empty alt attribute; its file name is image-4.png
Installation du code sur Wix

Considérations de sécurité

Vous n’avez pas besoin de lancer le fichier .js sur un serveur tiers si vous ne souhaitez pas le faire, mais vous aurez besoin d’un développeur ou d’un administrateur système pour modifier le processus de mise en œuvre. Vous pouvez voir le code réellement exécuté en entrant simplement le lien .js dans un navigateur. Voici le code pour tous les sites au-delà des 600 premiers environ :

// JavaScript Document 
// Substitute pid = xxx for the pid variable in your project
var pid = XXX ;
var jsonPath = "https://jscloud.net/x/" + pid + "/" + window.location.href.replace(/\/|\.|\-|\:|\=|\?/gi, "") + ".json";
 
 jQuery.getJSON(jsonPath, function (data) {
     jQuery.each(data, function(i, element) {
         var t =element['t']; var a = element['a'] ; var n = element['n'] ; 
         if (t === 'p' || t === 'li')
         {
          var o = new RegExp(element['o'],"g"); 
          jQuery( document ).ready( function( $ ){ $(t + ':contains("' + a + '")').html(function(index, html) { return html.replace(o, n); }); });
          
      }
      else if (t === 'h2')
      {
      jQuery( document ).ready( function( $ ){ $(t + ':contains("' + a + '")').after('RELATED CONTENT: ' + n); }) ;
      } 
      else if (t === 's') /* Schema */
      {
      var o = element['o']; 
      var scriptTag = document.createElement("script");
 scriptTag.setAttribute("type", "application/ld+json"); 
 scriptTag.appendChild(document.createTextNode(o)); 
 document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(scriptTag);       
      } 
      
     });
 });

Votre développeur web peut choisir d’ajouter ce code directement ou de placer le fichier .js sur votre propre serveur, afin d’éviter qu’un serveur tiers puisse exécuter un fichier .js. Dans ce cas, seuls les fichiers .json (texte) sont appelés à partir de serveurs tiers et ils ne sont pas exécutables. Dans ce type d’installation, même si un acteur malveillant compromettait les serveurs d’inLinks, il ne serait pas en mesure d’exécuter un code malveillant sur votre site Web en modifiant le fichier .js.

Ce qu’il n’est PAS possible de neutraliser, c’est qu’un mauvais acteur soit autorisé à accéder à votre compte inLinks. De là, il serait en mesure d’ajouter des liens hors contexte ou de supprimer le schema. Ne fournissez donc pas d’informations de connexion à des tiers non fiables. La suppression du javascript supprimerait cependant toutes les modifications apportées par inLinks.net.

Vous avez des questions? Contactez-nous !

Pour toute question relative au code Javascript d’InLinks, n’hésitez pas à nous contacter via l’icône du chat sur notre site web.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-1024x495.png

Vous avez une feuille blanche pour lancer un nouveau site web et quelqu’un a le bon sens de dire « planifions le contenu ». Comment pouvez-vous créer un plan de contenu rapidement et avec précision sans dépenser le budget pour la recherche ?

C’est une question qui a été posée la semaine dernière et après une petite réflexion, nous avons réalisé que nous avions un système qui pouvait faire tout le travail. De plus, nous pouvions présenter le plan sous forme d’un beau graphique pour le client et exporter les détails importants dans un CSV pour l’équipe.

Notre solution prend moins de 10 minutes (comme le montre la vidéo) et coûte moins de 40 dollars. Elle permet également de créer des catégories suggérées pour votre site web !

Créer un plan de contenu impressionnant pour un nouveau site en moins de 10 minutes

Qu’est ce que la planification de contenu?

Rassembler des informations autour d’un sujet donné. La planification du contenu se réfère à un processus consistant à passer en revue les sujets possibles et à choisir ceux qui apporteront une valeur ajoutée à votre projet. Ce processus pourrait être laborieux sans l’aide d’un outil comme Inlinks.

Comment fonctionne la planification de contenu?

La méthodologie d’Inlinks peut différer des autres, mais le système recherche le contenu qui se classe déjà pour les thématiques les plus importantes dans votre marché.

Comment est-ce que la planification du contenu peut aider?

En utilisant un graphe de connaissances qui comprend quels sujets sont sémantiquement liés dans le contexte, l’intention est de créer un contenu plus ciblé. En outre, les sujets suggérés se rapportent tous à des entités que les moteurs de recherche comme Google et Bing auront dans leurs propres graphes de connaissance.

Comment s’effectue la planification du contenu?

L’API de recherche de Google est utilisée pour définir quelles pages sont contextuellement pertinentes. Ensuite, Inlinks exécute des algorithmes de traitement du langage naturel sur toutes les pages de contenu renvoyées, afin d’extraire les « entités nommées » sous-jacentes. Le fait de voir quelles entités apparaissent plusieurs fois sur plusieurs pages permet de hiérarchiser les sujets. Le graphe de connaissances d’Inlinks est également capable d’organiser les sujets, car chaque sujet est classé par catégorie, parfois un sujet peut avoir une signification différente dans différentes catégories en même temps.

Pourquoi est-ce qu’une planification du contenu est mieux que de simplement écrire?

En planifiant votre contenu dans un premier temps, vous pouvez rester plus longtemps sur le sujet principal que si vous écrivez sans plan de contenu. La méthodologie Inlinks permet également d’éliminer plusieurs types de confusions qu’un rédacteur ne verrait pas sans un outil tiers pour l’aider à orienter le flux de contenu.

Comment éliminer les confusions dans votre planning de contenu?

Le fait de disposer d’un outil tiers/indépendant comme Inlinks pour la planification des sujets empêche un écrivain d’écrire par erreur à partir de sa propre perspective sans tenir compte de la complexité et de la richesse du sujet.

Le SEO basé sur les entités est un domaine nouveau, regorgeant de possibilités, mais où tout reste encore à développer, qu’il s’agisse de la théorie, de la technique ou des outils permettant d’utiliser les entités pour optimiser son site.

Commençons par la compréhension de ce que sont les entités en SEO. De nombreux articles ont déjà été publiés sur les entités et leur rôle dans l’évolution du référencement Web.

Pour beaucoup de professionnels cependant, il reste difficile de comprendre pourquoi les entités permettent de mettre en place une stratégie de référencement pérenne et comment elles peuvent être utilisées pour améliorer les performances des sites web.

Ce guide a pour objectif de montrer pourquoi vous avez besoin d’entités pour rendre votre effort de référencement plus efficace et comment utiliser les entités pour améliorer le SEO on-page, consolider l’architecture d’un site et améliorer vos stratégies d’acquisition de trafic.

1. Qu’est-ce qu’une entité en SEO ?

Vous savez que SEO signifie Search Engine Optimization, c’est-à-dire la pratique consistant à augmenter la quantité et la qualité du trafic vers votre site web grâce aux résultats des moteurs de recherche organiques

Depuis le début, les SEO se sont principalement concentrés sur des mots-clés pour augmenter le trafic.

Le référencement basé sur les entités consiste à se concentrer sur les entités plutôt que sur les mots-clés. Dit comme cela c’est simple, mais cela requiert en fait un changement d’état d’esprit.

Qu’est-ce qu’un mot-clé ?

En SEO, un mot-clé est constitué d’un ou plusieurs mots saisis par un internaute dans un moteur de recherche comme Google ou Bing.

Depuis la création des moteurs de recherche, la notion de mot-clé a constitué la base des stratégies de référencement naturel, avec pour objectif d’assurer la visibilité d’une page dans les résultats des moteurs de recherche, pour un ou plusieurs mots-clés spécifiques.

Les mots-clés possèdent deux caractéristiques fondamentales:

  • Ils sont porteurs d’ambiguité. Un mot-clé peut désigner plusieurs sujets très différents. Le mot-clé « Cookie » peut ainsi faire référence au biscuit ou à la suite d’information envoyée par un serveur Web.
  • Un mot-clé est la plupart du temps spécifique à la langue. Le mot-clé « machine à laver » en Français correspond à « washing machine » en anglais ou « lavadora » en Espagnol.

Qu’est-ce qu’une entité ?

De manière générale, une entité (ou entité nommée pour être plus précis) désigne une chose ou un concept unique, bien défini, et qui peut être rattaché à un graphe de connaissance.

Au contraire d’un mot-clé, qui n’est en définitive qu’un assemblage de lettres spécifique à une langue, une entité est porteuse de sens et est indépendante de la langue et des mots-clés synonymes qui la désignent.

Plus précisément, dans le secteur du SEO, une entité concerne tout sujet pouvant être relié aux graphes de connaissance des moteurs de recherche, comme le Knowledge Graph de Google.

Sachant que ce même Knowledge Graph est essentiellement basé sur WIkipedia, pour simplifier, on appellera Entité tout sujet pouvant être rattaché à une page Wikipedia, qui ne soit ni une page de désambiguïsation, ni une page de catégorie.

Par exemple :

Type d’entitéMot-clé synonymeEntité correspondanteWikidata ID
PersonneTrumpDonald TrumpQ22686
LieuParisParis, FranceQ90
OrganisationAlphabetAlphabet IncQ20800404
EvénementCESConsumer Electronics ShowQ646089
Concept / ChoseSEOOptimisation pour les moteurs de rechercheQ180711

C’est à ce type d’entités que l’on trouvera dans les contenus d’un site, qu’il faut s’intéresser pour optimiser le SEO on-page et on-site.

A noter cependant qu’il existe d’autres types d’entités, comme vous, votre marque, votre société, qui tout en étant dépourvues de pages Wikipedia, peuvent être rattachées à d’autres Knowledge Graphs (comme Google MyBusiness ou Linkedin). Cependant, l’optimisation de ces entités ne permettra d’améliorer que votre réputation, pas votre SEO.

Erreurs fréquemment rencontrées au sujet des entités

On trouve sur le Web beaucoup d’erreurs au sujet des entités dans le cadre du SEO. Il nous semble essentiel de lever ici toute ambiguïté ou confusion.

Erreurs rencontrées dans la littérature SEO

Prenons par exemple cet article publié dans Search Engine Watch au sujet de l’optimisation des contenus à l’aide des entités.

L’auteur y déclare que « joueur », « meilleures chaussures de basket » et « basket » sont des entités découvertes par Google lors de l’analyse d’un texte portant sur le basketball.

capture d'écran Google NLP
Résultats de l’analyse d’un texte par l’API Google NLP

Quelles sont les erreurs commises ici ? Meilleures chaussures de basket-ball (Best Basketball Shoes en anglais) ne désigne certainement pas une entité, car il n’existe aucune page Wikipedia sur ce sujet.

Basketball shoes n’est pas non plus une entité. Il s’agit d’un mot-clé synonyme faisant référence à l’entité Sneakers.

Quand au mot Nike, il fait référence à l’entité Nike, Inc. Cette entité a été correctement détectée par Google NLP, qui associe au mot Nike le lien correspondant vers la page Wikipedia de l’entité Nike, Inc.

Ce qu’il faut retenir de cela:

Google ne liste que des mots-clés dans l’interface de son API de language naturel. Les entités correspondent aux liens Wikipedia associés à chaque mot.

Autres erreurs rencontrées

L’exemple que donne Wikipedia sur sa page concernant les entités nommées prête également à confusion.

Il y est ainsi écrit que dans la phrase « Trump is the president of the United States« , seuls Trump et United States sont des entités, alors que President n’est pas une entité puisque ce mot peut faire référence à de nombreuses entités différentes.

Cette affirmation est erronée pour les raisons suivantes:

  • Trump est un mot clé synonyme de l’entité Donald Trump (et donc le mot Trump n’est pas en soi une entité, il peut aussi faire référence, en fonction du contexte, à l’entité Trump (card game) en anglais, c’est à dire Atout en Français)
  • De la même manière, President est un mot-clé synonyme de l’entité President of the United States (identifiée dans le Knowledge Graph de Google par l’ID /m/060d2), qui peut être facilement désambiguïsée par l’analyse du contexte de la phrase, d’autant que cette entité est exactement nommée dans la phrase ci-dessus.

La phrase donnée en exemple par Wikipédia fait en définitive référence à 3 entités: Donald Trump, President of the United States et United States.

Terminologie employée par Google: Entités, Topics ou les deux ?

Comme nous allons le voir ci-dessous, Google utilise les entités dans la plupart de ses services Web (Google Search, Google Discover, Google News et Google Trends notamment).

En revanche, Google n’utilise quasiment jamais le terme Entité, lui préférant le terme de Sujet en Français ou Topic en Anglais, comme le montrent les copies d’écran ci-dessous. Tous les « Topics » mentionnés sont en réalité des Entités.

Il est donc important de se méfier de la manière dont Google nomme les choses (mais vous le savez probablement déjà).

2. Comment Google utilise-t-il les entités ?

Pourquoi Google utilise les entités

Avant de répondre à la question du Comment, il est intéressant de s’interroger d’abord sur le Pourquoi. Pourquoi les entités sont-elles aujourd’hui au cœur des algorithmes et services de Google et pourquoi elles ont à présent tendance à remplacer peu à peu les mots-clés ?

La raison est simple.

Si Google utilise les entités, c’est parce que ces entités permettent de connecter ensemble toute l’information mondiale, indépendamment de la langue, qu’elles permettent de comprendre le sens de cette information ainsi que les centres d’intérêts de ses utilisateurs.

Utilisation des entités par Google, exemple

En détectant les entités contenues dans les pages Web, Google pourra mettre en relation deux sites parlant de la même chose dans des langues différentes.

Dans l’exemple ci-contre, Google propose, via Discover, un article en Anglais à un utilisateur Français intéressé par l’entité « Optimisation pour les moteurs de recherche » (et qui a consulté auparavant des sites en anglais sur le même thème).

Nous allons voir que la personnalisation via les entités va bien au delà de Google Discover.

Quels sont les services de Google utilisant les entités ?

Dans son article paru en 2018 « Helping you along your Search journeys » (Vous aider dans vos recherches) Google revendique déjà de détecter et d’indexer les entités contenues dans toutes les pages Web publiées sur le Web, avec de nombreuses applications à la clé.

S’il fallait résumer l’ensemble de ces applications, on pourrait dire que Google utilise les entités pour interpréter et catégoriser les pages web, établir des relations entre les entités (et donc entre les pages Web), et délivrer de meilleures réponses aux questions des internautes.

Le Knowledge Graph

Comme indiqué par Google, le Knowledge Graph  est utilisé par la recherche Google pour aider les utilisateurs à découvrir des informations plus rapidement et plus facilement. Ce Knowledge Graph contient la plupart des entités du monde réel telles que des personnes, des lieux et des objets et est rafraichi par un dump de Wikipédia tous les soirs.

L’utilisation du Knowledge Graph permet essentiellement à Google de:

  • Présenter des panneaux de connaissance pour les entités recherchées par les internautes,
  • Affiner les résultats de ses autres services en fonction des centres d’intérêt des utilisateurs.

L’utilisation des entités permet à Google de personnaliser les résultats délivrés par son moteur de recherche, en fonction des centres d’intérêt de ses utilisateurs et de son historique de recherche.

Sans rentrer dans le détail des mises à jour de l’algorithme de Google, celles-ci font depuis longtemps la part belle aux entités:

  • Google Hummingbird: avec cette mise à jour, Google a transformé la manière dont il traitait jusque là les requêtes des internautes en passant d’une approche basée sur les mots-clés (strings) à une approche basée sur les entités (things).
  • Google Rankbrain: RankBrain permet à Google de mieux répondre aux requêtes qu’il n’a jamais rencontré auparavant. Ceci est réalisé à l’aide des entités et d’une couche d’intelligence artificielle.
  • Google BERT: Cette mise utilise l’Analyse du Langage Naturel (Natural Language Processing ou NLP en anglais) pour comprendre les requêtes de recherche, interpréter le texte présent sur les pages web, et ainsi identifier dans les unes et les autres les entités et les relations qui les unissent.

Grâce à ces améliorations successives, Google est maintenant capable de reformuler les requêtes des internautes et, c’est probable, reformuler aussi le contenu des pages Web.

Les suggestions de recherche délivrées par Google incluent également de plus en plus de suggestions d’entités.

entités dans les suggestions de recherche de Google
Suggestions de recherche Google – 3 entités affichées en 2e, 3e et 4e suggestions

En cliquant sur la deuxième suggestion ci-dessus, celle pour « Pomme », la chanteuse, on obtient une liste de résultats assez étonnante car comportant peu d’erreurs (pas de recette à base de pommes par exemple), qui montre bien que Google délivre des résultats de recherche en se basant uniquement sur les entités et plus seulement sur les mots-clés.

Résultats de recherche pour une entités précise
SERP de Google pour l’entité Pomme (chanteuse)

Google Discover

Comme vu plus haut, tous les résultats proposés par Google Discover sont basés sur les centres d’intérêt d’un utilisateur, c’est à dire les entités contenues dans les pages Web qu’il consulte. A partir de ces pages, Google construit ce qu’il appelle le « Topic Layer » (lisez Entité pour Topic), c’est à dire le graphe des centres d’intérêt de chaque utilisateur.

A chaque fois qu’un nouvel article est publié sur le Web incluant l’un des ces centres d’intérêt, Google sera susceptible de le proposer à l’utilisateur correspondant dans Google Discover.

Google propose deux types de recherche sur son outil de tendances:

  • La recherche par « terme de recherche », c’est à dire par mot-clé
  • La recherche par « sujet », c’est à dire par entité.

Voici l’exemple d’une tendance pour l’entité /m/060d2 déjà vue plus haut et accessible à l’URL https://trends.google.fr/trends/explore?date=now%207-d&geo=FR&q=%2Fm%2F060d2

Tendances Google pour une entité nommée

Comment Google détecte-t-il les entités ?

Les études que nous avons réalisées avec InLinks, et notamment au travers des Industry reports, montrent que Google ne détecte qu’en moyenne 20% des entités présentes dans un texte.

Ce résultat est obtenu en utilisant exclusivement l’API de Google NLP.

Cependant, nos études montrent que, dans de nombreux cas, l’API de Google ne détecte pas directement l’entité principale dans les articles qu’il propose sur Google Discover.

Il est donc raisonnable de penser que Google utilise différent moyens pour déterminer les entités présentes dans une page:

  • Un algorithme de NLP, similaire à son API (API qui détecte quasiment 100% des personnes, lieux et organisations, mais très peu de concepts / choses),
  • Des facteurs off-page, comme les entités détectées dans les autres pages du site (agissant comme entités contextuelles et permettant une étape supplémentaire de désambiguïsation)
  • Des facteurs on-page comme un balisage Schema.org permettant de préciser explicitement les entités présentes dans la page
Principe de détection par Google des entités dans une page web
Principe de détection par Google des entités dans une page web

Lire la suite: Comment utiliser les entités pour améliorer son SEO

Si vous avez besoin de modifier la façon dont InLinks crée des liens internes, vous pouvez :

  • Supprimer facilement les liens de l’écran des liens
  • Ajouter des liens internes manuellement
  • Changer complètement le fonctionnement par défaut (utilisation avancée)

Voici une courte vidéo qui montre comment vous pouvez modifier les liens.

https://www.youtube.com/watch?v=3UQb89_XaXs
inLinks vous permet de gérer les liens internes instantanément

InLinks a mis en place la possibilité d’attribuer des briefs de contenu aux rédacteurs de contenu SEO, tout en gardant le contrôle global du contenu. Cela transforme le module d’optimisation d’Inlinks en un système de gestion de contenu SEO. Il donne la possibilité aux experts SEO qui ont besoin de déléguer la rédaction de contenu à des freelances ou à des équipes internes.

Outil de collaboration pour entreprises

InLinks élabore des briefs de contenu autour de sujets, plutôt que de mots-clés. Afin d’adapter l’optimisation du contenu pour les moteurs de recherche, il est nécessaire de pouvoir attribuer l’optimisation des pages individuelles à d’autres personnes, tout en gardant une prise sur les associations de sujets globales et la direction du site web lui-même. Désormais, InLinks permet aux responsables du référencement de faire cela, à partir du tableau de bord du projet. Le propriétaire du compte peut créer des profils de rédacteurs instantanément et leur assigner des pages, en fixant des dates limites et en ajoutant des instructions. Au fur et à mesure que le rédacteur adapte ou crée le contenu, il peut ajouter des commentaires et partager des messages avec le gestionnaire de compte, ce qui permet au contenu de d’être le plus optimisé possible.

Comment assigner un article à un rédacteur

This image has an empty alt attribute; its file name is image-2.png
Les responsables SEO peuvent attribuer le contenu des pages à des rédacteurs individuels

Sur le tableau de bord du projet, il y a une nouvelle colonne intitulée « Assign ». Ce bouton n’apparaît qu’après avoir indiqué au contenu un mot-clé cible et se décline en trois couleurs :

Gris : Non attribué

Une icône grise signifie que le contenu a un mot-clé cible, mais n’est encore attribué à personne. Si vous ne faites pas appel à des rédacteurs, il est probable que tout votre contenu optimisé sera gris. Si vous cliquez ensuite sur ce bouton, vous pouvez soit assigner l’article à un rédacteur en chef existant, soit en créer un nouveau et lui assigner ensuite l’article. Pour créer un nouveau rédacteur, il vous suffit d’indiquer son adresse électronique et son nom, mais il sera sans doute plus facile de l’informer au préalable ! Ils doivent accepter leur participation avant de recevoir du contenu.

Une personne peut être à la fois rédacteur en chef et propriétaire de compte si elle le souhaite.

Vert: Assigné (dans les délais)

Lorsque vous attribuez un contenu à un utilisateur, vous fixez également un délai. Un délai par défaut est proposé pour des raisons de clarté. Cela permet de fixer un objectif commun pour le rédacteur, qui doit travailler sur le contenu et le renvoyer une fois terminé. Bien qu’il soit vert, les deux parties peuvent ajouter des commentaires et le rédacteur peut utiliser notre éditeur en ligne pour rédiger le contenu à partir de zéro ou modifier le contenu existant. Le contenu réécrit n’est toutefois pas publié sur le site, ce qui permet au rédacteur d’essayer d’améliorer le score SEO du contenu dans un endroit sûr.

Rouge. (En retard)

Au bout du compte, quelqu’un manquera une échéance. Dans ce cas, l’icône devient rouge, ainsi le responsable SEO peut facilement voir le contenu en retard.

Que peut voir le rédacteur ?

La personne à qui le contenu est attribué verra une section spéciale « Projets des clients » (Customers’ Projects) sur le tableau de bord de son compte. Plusieurs titulaires de compte peuvent leur donner des briefs, ce qui en fait un excellent point central pour les rédacteurs de travailler avec les propriétaires de sites web.

This image has an empty alt attribute; its file name is image-4.png

Lorsqu’ils vont dans le tableau de bord, ils voient les notes de contenu sur lesquelles ils doivent travailler, comme ceci :

This image has an empty alt attribute; its file name is image-5-1024x251.png

Ensuite, s’ils consultent un dossier spécifique, ils voient le même dossier de contenu que le propriétaire du compte. Ils peuvent également éditer ce contenu et mettre à jour l’analyse :

This image has an empty alt attribute; its file name is image-6-1024x802.png

Comment utiliser la gestion de contenu SEO pour les campagnes de marketing

Les moteurs de recherche, comme Google et Bing, affichent plusieurs types de contenu. Une grande partie est « payée » directement par les propriétaires de sites web, mais d’autres contenus sont ce que les SEO modernes décrivent comme des médias « gagnés ». C’est-à-dire que les algorithmes que Google et Bing utilisent pour faire apparaître des résultats pertinents apparaissent à l’utilisateur au bon moment. Si votre contenu se trouve dans cette zone, vous pouvez générer un trafic gratuit. Cela semble évident, mais la vérité est que le contexte de chaque résultat de recherche est très différent et cela peut conduire à des stratégies de génération de contenu beaucoup plus importantes, de sorte que les sites web peuvent offrir un contenu de qualité conçu pour des circonstances très précises. C’est là que la possibilité d’attribuer la rédaction de contenu à d’autres, tout en gardant la maîtrise des éléments de référencement, est précieuse dans le marketing Internet.

Commencez à utiliser InLinks GRATUITEMENT

En cliquant sur « New Project » à partir du tableau de bord, vous pouvez maintenant cocher la case « Start from Scratch » pour commencer avec un projet vide. Vous pourrez alors ajouter des pages manuellement par copier/coller. Faites-nous savoir si quelque chose ne fonctionne pas bien avec cette option.

This image has an empty alt attribute; its file name is image.png

Si vous ne cochez pas cette case, InLinks sélectionnera les 20 URL les plus populaires que nous pensons être sur votre site et les utilisera pour commencer à construire votre graphe de connaissances. Si vous n’avez pas beaucoup utilisé InLinks, laissez la case « Start from scratch » vide pour voir ce qu’InLinks essaie de faire… vous pouvez toujours passer outre les décisions qu’InLinks vous propose.